Mode opératoire de l’AMDT

Depuis 2016, le centre de Sophia Antipolis a mis en place l’Action Mutuelle de Développement Technologique, appelée AMDT. Les principes de l’AMDT sont détaillés dans le document suivant: ADT_AMDT_brief.pdf ( pdf – 85 Ko ).

Il s’agit en fait d’une ADT d’envergure dont le but est de développer des logiciels pour les EPI tout en partageant du code et des pratiques. Les développements sont conduits par une équipe de développeurs de 6/7 ingénieurs, dont 4 ingénieurs SED et 2/3 en CDD avec des profils complémentaires. Les méthodes agiles permettent de développer dans des temps courts (cycle d’un mois) des livrables fonctionnelles de façon itérative. L’accent est mis sur la mutualisation des productions et des savoir-faire, mais aussi sur la capacité à produire des logiciels démonstratifs et plus proches du transfert vers l’industrie et les communautés scientifiques.

Cet article présente le mode opératoire de cette action.

Organisation des cycles

Suivant la méthodologie Scrum, les développements sont conduits sur des cycles (ou sprints) courts variant de 1 à 3 ou 4 semaines.
Chaque cycle a pour but de fournir un livrable (démonstrateur, code fonctionnel).
Un des atouts de la méthode est de raisonner de façon temporelle en adaptant les objectifs à la durée plutôt que le contraire.
L’ensemble des développements se font sur la cadence de cycles successifs, en veillant à préserver des périodes de relâche de courte durée entre les cycles.

Chaque cycle suit alors la même chronologie :

  1. Réunion de début de cycle (1h30 pour un cycle d’un mois, 30 minutes à 1h pour un cycle d’une semaine) ;
  2. Développements planifiés au cours de la réunion de début de cycle ;
  3. Réunion de fin de cycle (30 minutes pour un cycle d’un mois, 10 à 20 minutes pour un cycle d’une semaine) ;
  4. Période de « relâche » (1 WE à 2 ou 3 jours peuvent suffire).

Pour chacun des cycles, un Scrum master est désigné. Il manage l’avancement des tâches du cycle, fixe et anime les réunions de suivi.
Il joue le rôle d’interface entre l’équipe technique et l’équipe de recherche. Plus de détails sur l’organisation des cycles sont disponibles sur ce blog-post.

Plannification des cycles

Le planning des cycles successifs est établi pour 3 mois et fait l’objet d’une réactualisation à chaque fin de cycle. Cette réactualisation consiste à fixer les réunions de début et de fin des prochains cycles avec les EPI.

Reporting

À chaque fin de cycle, un rapport d’avancement du projet est transmis à la Commission des Développements Technologiques (CDT), au bureau du Comité des Projets, au comité plateforme dtk et aux chercheurs impliqués. Ce rapport contient les éléments suivants :

  • la liste des participants dans l’équipe technique et dans l’équipe de recherche
  • la date et la durée du cycle
  • un état des lieux si besoin notamment lors du premier cycle
  • la liste des livrables produits (avec des illustrations)
  • les tâches non réalisées et les difficultés techniques rencontrées
  • les tâches à prévoir pour le prochain cycle
  • la date et la durée du prochain cycle

Liste des projets de développement

Nom du projet EPI Durée en HM
Tissuelab Virtual Plants 12
PatientMonitoring Stars 18
WindPos Tosca 12
BCI Browser Athena 12
ODIN+ Biocore 42
MultiDomainPlatform SED 18
MGDA Export Acumes 2
FlowNext Acumes 6
Diamss Tosca 24
SW-Platform Lemon 6
Bolis 2 Apics 6

About Thibaud Kloczko

Graduated in CFD, Thibaud Kloczko is a software engineer at Inria. He is involved in the development of the meta platform dtk that aims at speeding up life cycle of business codes into research teams and at sharing software components between teams from different scientific fields (such as medical and biological imaging, numerical simulation, geometry, linear algebra, computational neurology).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.