Disparition de notre collègue Gilles Muller

Inria rend hommage à Gilles Muller, décédé le 17 novembre 2021.

Après une thèse à l’université de Rennes 1 en 1988, il a été recruté chargé de recherche à Inria au sein de l’équipe LSP/SOLIDOR, avant de participer à la création de l’équipe COMPOSE avec Charles Consel en 1996. En 2002, il est nommé professeur à l’Ecole des Mines de Nantes et est membre de l’équipe OBASCO. En 2009 il est nommé Directeur de recherche Inria, rejoint Paris et l’équipe REGAL avant de former en 2014 l’équipe WHISPER.

Il était un fervent défenseur du développement de nouvelles méthodologies basées sur l’utilisation de langages spécifiques pour la structuration des systèmes d’exploitation et de leur noyau. Rien ne l’agaçait plus (doux euphémisme) que de voir que le développement de systèmes d’exploitation est traditionnellement considéré comme une activité en marge du développement logiciel, que la généralité est sacrifiée au profit des performances, que l’utilisation trop répandue de langages de programmation peu sûrs, combinée à des optimisations manuelles hasardeuses, compromet grandement la sécurité même des systèmes d’exploitation. Gilles s’est battu jusqu’au bout pour porter cette vision qu’il a largement essaimé dans la communauté.

Ce livre de témoignages est ouvert à tous ceux qui souhaitent déposer une contribution personnelle en hommage à Gilles Muller.

35 Commentaires

  1. Même parti à Paris, Gilles était resté un breton de coeur ! Tous les collègues rennais et nantais se souviennent d’un collègue actif et engagé. Merci pour tout ce qu’il nous a apporté. Que sa famille soit assurée de nos plus amicales pensées.

  2. Gilles s’est investi dans une mission pour améliorer le développement système à l’aide d’outils automatiques et de langages spécialisés qui réduisent les erreurs et libèrent les développeurs des tâches répétitives. Il a eu un vrai impact, avec ses collaborateurs, sur les logiciels que nous utilisons tous. Nous sommes beaucoup à pleurer le départ d’un collègue passionné, personne entière et fidèle à ses principes, qui va nous manquer profondément.

  3. La nouvelle a d’abord suscité beaucoup de tristesse chez moi. Ensuite, Thomas a envoyé un message qui évoquait le couloir Lande; ça m’a rappelé pleins de bons souvenirs de l’IRISA avec Gilles. Je revois son sourire, sa voix pleine de bonheur et son sourire plein de malice.
    Ce sont tous ces bons moments qui me reviennent maintenant et je regrette de ne pas avoir eu l’occasion de le remercier pour tout ça.

  4. Peter Senna Tschudin

    Gilles played an important role in my life. First he was an active
    facilitator of my PhD, when he supported my application to a PhD
    without a masters degree. The process was long and laborious, but
    Gilles was determined to guide and to support me.

    Then as one of my advisers, Gilles had a special approach of pushing
    us towards large goals, while helping us to enjoy the way to get
    there. His experiences as a researcher and as a human being were
    essential to keep our group on track, motivated, and healthy.

    We also shared a passion for aviation, and he was very happy to see me
    in an article in the magazine Le Fana de l’Aviation about my volunteer
    work to restore a prototype of the Mystère 20.

    Even when I failed him, by dropping out of the PhD, he had kind words
    of understanding, of support, and of motivation for the new journey
    that I was about to start.

    Thank you Gilles!

  5. En plus de son agenda de recherche personnel, Gilles avait un grand talent pour identifier des idées intéressantes et les enrichir, pour les rendre encore plus intéressantes et ambitieuses. Ces idées qui sont parties dans une direction inattendue ont alimenté une grande partie de notre recherche en collaboration depuis 1995.

    Il a aussi régulièrement essayé d’améliorer mon francais 🙂

  6. Comme beaucoup de chercheurs Français je dois pas mal de choses a Gilles.
    Je l’ai tout d’abord rencontré à CFSE, nous avons ensuite partagé du temps a OSDI (deux fois de suite) suite a une bourse de déplacement de l’ASF. Il n’était pas un de mes encadrants de thèse mais m’a toujours suivi et aidé par ses conseils et discussions. Nous avons brièvement collaboré sur le projet Coccinelle pendant mon années d’ATER. Il a contribué à me faire rencontrer Hank et Steve chez qui j’ai passé mon Post Doc à l’université de Seattle et leur a sûrement vanté mes mérites sans m’en parler.
    A mon retour de PostDoc il a pris du temps (beaucoup) pour m’aider a candidater à l’école des mines de Nantes. Il m’a même accueilli chez lui la veille de mon audition comme je l’avais déjà accueilli chez moi lors d’une visite à Lille.
    Je pense qu’il a fait de même pour plein de jeunes chercheurs en France, il était comme çà Gilles, passionné par la recherche et toujours prés a aider ses collègues.
    Par la suite nos chemins professionnels se sont éloignés mais nous nous sommes croisés a Eurosys autours de bonnes discussions techniques et aussi au fil de dépôt de projets de collaboration recherche et industrie.

    Merci pour ce que tu as fais pour la communauté système en France. Tu va nous manquer, même si je pense que tu alimentera nos discussions et nos souvenirs pendant pas mal de temps.
    Toutes mes condoléances a ta famille et tes proches.

  7. Really sad news, my sincere condolences to your family and friends.

    Your contributions to the operating systems community are invaluable. You were a strong champion of the EuroSys community.

    Rest in peace!

  8. Gilles Muller a été l’une des figures les plus marquantes de la communauté système en France depuis d’innombrables années. Il a eu un engagement durable et sincère depuis si longtemps, que je peine a imaginer les paysage français de nos recherches sans lui.

    Je rejoins Julia quant à la singulière capacité que Gilles Muller avait d’identifier dans les travaux des jeunes chercheurs de notre pays (et d’ailleurs) de belles idées en gestation. Il prenait alors volontiers le rôle de chaperon pour les encourager et les aider à aller rayonner au plus haut niveau. C’est pourquoi nous sommes si nombreux a lui devoir beaucoup ; et c’est pourquoi son absence pèsera longtemps sur notre communauté.

  9. I am so sorry to hear this. Gilles was always helpful to newcomers, always a familiar face at conferences and workshops, always interested in the work of others and always enthusiastic about sharing his own advances. Most of all I remember him as always smiling and happy, and this is a great loss both to the Systems community in Europe, and to me personally now realizing that I shall never be greeted by his friendly face again.

  10. Gilles was llways fun to work with, easy-going and always kind – even when he softly presented a concern (his way of dissenting!).
    As Jacob, I will remember his smile and good mood.
    He will be missed.

  11. This is really bad news. He was a great guy besides doing fantastic work. My sincere condolences to the family and to his friends. Rest in peace!

  12. Dear Gilles, I remember you from vivid interactions at PC meetings, heavy discussions about optimization, and fun coffee breaks at conferences where we talked about academia and how to push for practical research. You inspired several of my research projects and were a motivating driver. I always enjoyed our interactions and would have loved to continue them for many decades. You will be very missed!
    My deepest condolences to friends and family. Rest in peace.

  13. For more than a decade, an essential step of my preparation to travel to a conference was coordinating with Gilles an evening to go for a nice meal. He had so many friends in our community, his « dancing card » for the conference would get full early, so I planned by e-mail well in advance. We rarely discussed research at our dinners, but in PC meetings we would spend coffee breaks discussing old papers. It was delightful to disagree on something; he had such a wonderful way of proving me wrong.

    During the online SOSP in October, I e-mailed Gilles to tell him that I missed him. I got a lovely e-mail back that I will cherish forever. I was so fortunate in reaching out at the right time.

  14. Gilles était à mes yeux un pillier de la communauté système, en France comme à l’international. J’ai énormément appris à ses cotés, sur de nombreux sujets. Il a fondamentalement influencé la manière dont j’approche le travail de recherche en système. Toutes mes sincères condoléances à la famille et aux amis de Gilles. C’était un grand chercheur.

  15. Gilles était l’un des acteurs majeurs de la recherche en système, et pas seulement en France. J’ai particulièrement apprécié nos diverses rencontres et discussion, ainsi que les bouteilles que nous avons partagées. Tu manqueras énormément à toute notre communauté.

  16. Oh que dire…j’ai rencontré Gilles pour la 1ere fois alors que je rejoignais une équipe Inria pour mon DEA et qu’il allait soutenir sa thèse. Bref, un bail 😉 Son accueil fut chaleureux, évidemment !! Nous avons collaboré dans nos premières années de chercheurs puis nous nous sommes intéressés à des sujets relevant de communautés différentes, sans nous perdre de vue. Je le remercie pour nos échanges au cours des années et en particulier les derniers échanges quotidiens, si riches, que nous avons eus. Gilles me manque, comme à beaucoup. J’embrasse très fort Marylene et Alexandre en ces moments difficiles même si ne peut être d’un grand réconfort.

  17. Triste d’apprendre cette nouvelle. EuroSys était l’occasion d’échanger sur les thèmes qui le passionnaient.
    J’étais heureux de participer à l’édition 2022 pensant le retrouver. Gilles, tu vas nous manquer.

  18. Gilles est arrivé à l’IRISA un an ou deux après moi. C’était un des gars de l’étage de dessus travaillant sur des sujets qu’à l’époque on comprenait tous. Au fil des années, il est devenu l’un des membres de l’IRISA que tous connaissaient. Au cours de son parcours après son départ de l’IRISA, Rennes, il s’est affirmé comme un des (trop rares) chercheurs en France en « vraie » informatique (système, compilation, architecture) avec une grande reconnaissance internationale. Il peut être fier de son héritage scientifique.

    Au fil des années, Gilles a toujours habité notre village Acigné. Les dernières années, il était revenu à l’IRISA. Nous cohabitions à l’étage rouge du bâtiment E. J’avais plaisir à discuter avec lui de sujets scientifiques et autres. Il était curieux, et parfois aussi irritant et râleur.

    Gilles va nous manquer.

  19. Les mots ont du mal à se mettre dans l’ordre pour y présenter une ou des phrases.
    Gilles était Gilles et restera toujours dans notre mémoire.
    Sur mon chemin, il a été, et j’aurais aimé lui dire merci, un peu tard, j’en conviens, mais, j’y tiens, merci de ta bienveillance, de ta gentillesse, de ton écoute, de nos échanges ainsi que de ta disponibilité dès lors qu’un besoin administratif se faisait sentir avec parfois quelques petites grimaces liées sans doute à une incompréhension de notre machine administrative et dont je ne pouvais réellement pas résoudre !

  20. Gilles était mon encadrant de thèse, et nous avons toujours travaillé ensemble, même si nous étions rarement dans le même pays où dans la même ville. Il répondait à n’importe quel e-mail à toute heure, week-end compris, et faisait toujours preuve d’un grand discernement dans ses réponses. Il était toujours présent et prêt à investir du temps pour m’aider dans ma carrière; c’était un véritable ami. Il nous manquera à tous.

  21. Je n’ai pas eu l’occasion de travailler avec Gilles mais nous étions en contact récemment sans vraiment que je comprenne la lourdeur de sa maladie.
    Cela nous rappelle que nous sommes tous de jolis papillons.

    Mes sincères pensées à ses collaborateurs et sa famille.

  22. Cathelène Carrière

    Ma plus récente discussion en présentiel avec Gilles était à l’issue de l’AG d’Inria en novembre 2019 : son sourire illuminait son visage, sa bienveillance était au rendez-vous, et pas que! Quelle ferveur lorsqu’il il appelait de ses vœux l’accroissement des moyens pour relever les défis scientifiques de son champ de recherche.
    Tel un murmure, tout comme le présent nom de son équipe WHISPER, il s’exprimait avec amour et simplicité! Merci à lui de m’avoir permis d’être chez Inria.
    J’adresse mes sincères condoléances à ses proches parents et amis! Bon courage!

  23. J’ai connu Gilles depuis la fin des années 90, nous avons partagé tant de moments forts, tant sur le plan professionnel que personnel. Nous avons co-encadré des doctorants, organisé des événements scientifiques, publié des articles, visité des pays lointains au gré des conférences, dégusté de grands crus (et bien sûr les fameuses huîtres d’EuroSys à Bordeaux !)…
    Gilles était un chercheur remarquable et un homme exceptionnel, toujours disponible et prêt à s’engager pour la communauté scientifique. Il n’était jamais avare de son temps pour soutenir les jeunes chercheurs et promouvoir la recherche en systèmes en France et en Europe.
    Gilles, tu laisses un grand vide et tu nous manqueras beaucoup !

  24. Comme l’ont deja dit beaucoup de jeunes chercheurs avant moi plus haut, je dois moi aussi beaucoup à Gilles. Il est l’un des rares a avoir cru en moi à la fin de ma these et a m’avoir proposé un travail 🙂 Sa bonhommie et joie de vivre va nous manquer à tous … Je fais désormais parti d’une startup qui vient de lever des millions de dollars en grande partie en partant d’une idée
    de Gilles. Merci Gilles.

  25. The news of Gilles’ passing made me truly sad. I cherished him as a friend and respected him as a researcher.
    I don’t remember when I first met Gilles, it was no later than the unforgettable 2002 SIGOPS European Workshop in St Emillion, which he organised. After that I regularly met him at conferences and we would discuss everything from SIGOPS politics, the state of systems research in Europe, to wine (which would inevitably accompany these discussions). We also jointly served on many program committees, where I always appreciated his insightful reviews and contributions to discussions.
    And, of course, we had a great time when he twice visited us in Sydney twice, it’s so nice to see pictures of him in Australia on this page, as well as on the SIGOPS blog.
    Gilles was sharp and insightful, but besides that a thoroughly nice person. We’ll miss him, as a researcher and as a friend.

  26. Gilles était mon directeur de thèse.
    Alors que j’entrais dans cette fameuse période sombre que beaucoup de doctorants connaissent au moins une fois, Gilles a réussi à me rassurer, à clarifier et à améliorer ce qui n’était qu’un brouillon pour le transformer en un véritable travail de recherche. Il était tout le temps disponible pour répondre à nos interrogations et ne comptait pas ses heures.

    Nous avons continué à travaillé ensemble bien après ma thèse et à nous voir régulièrement dans des conférences. 10 ans plus tard, il pensait encore à moi pour discuter de ses nombreuses idées ou pour m’aider dans ma carrière.

    Mes sincères condoléances à la famille et aux amis de Gilles.

  27. Gilles was my friend, and I’ll miss him very much; please see
    https://www.sigops.org/2021/in-memoriam-of-gilles-muller/

  28. Luciano Porto Barreto

    Very sad news. Gilles was my PhD advisor chez Compose/Rennes (Charles Consel). I will remember Gilles as a wine and jazz lover. We had a great time playing on Wednesdays with the jazz group at IRISA (and a few gigs during La Fête de La Musique), in which he played the saxophone and kindly invited me to join.
    Merci Gilles.

  29. Mon petit Gilles etait un grand homme. On s’est connu a travers la communaute systeme et nous sommes devenus amis au fil des ans. Au-dela de tout ce que Gilles a fait pour la communaute, je retiendrai tous ces bons moments passes ensemble aussi bien au travail que pendant ses visites a la maison aux US. Tu es parti bien trop tot mais merci pour tous les souvenirs !
    Pense a nous en ecoutant Charlie Parker 😉

  30. J’ai rencontré Gilles pour la première fois lors d’un exposé qu’il avait donné au centre. Nous avions discuté de nombreux sujets et idées plusieurs heures juste après sa présentation.
    Depuis, Gilles est devenu un ami proche et nous avons partagé tant de bons moments et de discussions sur de bien nombreux sujets, de la science que nous étudions à des disciplines que nous connaissons moins, de l’informatique à l’aéromodélisme en passant par la photographie, le jazz ou l’optimisation de systèmes audio… Gilles était toujours d’une immense curiosité, à la recherche d’une nouvelle invention ou bien tout simplement de comprendre ce que d’autres faisaient différemment, qui n’avait d’égale que sa générosité et son enthousiasme à partager toutes ces passions.
    Aujourd’hui, Gilles me manque immensément, comme à beaucoup. Un très grand merci pour tous ces moments partagés, Gilles!
    J’adresse aussi mes plus affectueuses pensées à Marylène et Alexandre.

  31. 1996-2000, 4 belles années.
    Gilles, tu aimais la vie, le jazz, la bonne chère, l’excitation des brainstorms.
    Je me souviens quand je « traduisais » tes idées foisonnantes pour que nous puissions tous mieux te comprendre et les décortiquer.
    Je me souviens de ton énergie et de ton enthousiasme.
    Te voilà aussi léger que les modèles réduits que tu faisais voler.
    Mais palpable dans le sillage que tu laisses.

  32. Gilles a marqué la recherche française en système dont il portait l’étendard avec passion, par ses travaux évidemment mais aussi par son engagement à promouvoir ce domaine, à l’expliquer et surtout à convaincre 🙂

    Je me joins à l’ensemble des collègues pour exprimer ma sympathie à sa famille et témoigner du manque qu’il va laisser au sein de la communauté.

  33. Je suis profondément attristé par le décés de Gilles. Gilles était un chercheur reconnu et très apprécié dans la communauté systèmes et notamment pour ses travaux sur la fiabilité et la sûreté de fonctionnement des systèmes d’exploitation. J’ai eu l’occasion de le rencontrer régulièrement dans le cadre de la conférence DSN ou des réunions de l’IFIP WG 10.4 ou lors de ses passages au LAAS à Toulouse. J’appréciais son franc parler et nos échanges scientifiques ainsi que les moments de convivialité et d’amitié que nous avions partagés et qu’il appréciait tant. Gilles tu es parti trop tôt .…

    Mes sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

  34. Gilles, we only met once, at the Coccinelle workshop at DIKU in 2009. But I remember your kindness, first as you helped me with the small change on the way to the airport, then the conversation we had while waiting for our respective flights. You made a big impression on a young student. I’m sorry we never had a chance to meet again. Rest in peace.

  35. Aujourd’hui, 4 août, c’est l’anniversaire de Gilles. Un jour que nous ne pouvons pas laisser passer sans penser à Gilles.
    Comme beaucoup, je garde un très bon souvenir de Gilles : son enthousiasme, sa convivialité, son intérêt pour les gens. Gilles tu resteras près de nous pour toujours.
    — Yolande Berbers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *